C’est aujourd’hui ! Dans deux, trois heures nos premiers visiteurs vont arriver pour célébrer  le vernissage de notre 7ème édition !

15h30, nos fourmis créatrices et membres du bureau se sont métamorphosés cette fois en marmitons pour composer des plateaux « hauts en couleurs » avec  des canapés, des pizzas, des quiches, rehaussés du rouge écarlate des radis et des tomates cerise … c’est bô !

Dans la cuisine de Jean-Pierre, l’amitié, la rigolade et la bonne humeur sont présentes, et ça s’entend !

18h30, nos premiers visiteurs ! Nos artistes ont regagné leur stand ; les premiers regards admiratifs, curieux, intéressés viennent caresser leurs créations, et c’est toujours intimidant pour eux… car voilà le regard de « l’autre » tant recherché et redouté à la fois ! Cet instant est très important, car ils nous dévoilent une partie d’eux gardée jusqu’à présent secrète. D’autant plus que pour certains, comme Jacqueline, c’est la première fois !

19h30, plus un bruit, même le coq reste coi… Elisabeth MEYNIER, notre présidente, est en place pour prononcer son discours de bienvenue et d’ouverture officielle… je vous le confie ci-dessous :

 

« Bonsoir à vous toutes et à vous tous. Merci d’être venus aussi nombreux dans ce petit hameau de LAVOL où en ce mois de juin  la nature éclate, les oiseaux chantent et un vent de renouveau souffle sur notre quotidien.

 

Nous n’allons pas vous apprendre que la langue française est riche, riche d’expressions, riche de mots aussi divers que variés. Cependant cette langue française emploie le même mot pour désigner deux activités bien différentes, n’appelle-t-on pas ceci des synonymes ?

Aujourd’hui, nous nous retrouvons dans un lieu de culture, mais laquelle ?

Culture de la terre ? Oui, nous sommes dans une ferme ; culture de l’esprit ? Oui, car nous sommes en présence d’œuvres exposées sur ces vieux murs. Et c’est là que les deux se rejoignent, une cultive  l’esprit, l’autre la terre … et elles se retrouvent toutes deux sous un même toit.

 

Aujourd’hui nous allons vous paraître pessimistes, et pourtant quand nous voyons ces vieux outils conservés pour un certain temps, quand nous voyons toutes ces terres en jachères, (mot plus élégant qu’abandon), nous nous disons que chaque année disparaît en France le paysan attaché à sa terre, ne vivant que pour elle, ne vivant que par elle.

Quand nous entendons certaines émissions à la télé ou à la radio, nous nous demandons où sont passés les poètes tel que Jean de la Fontaine avec ses fables moralistes et tous ces gens d’esprit qui savaient faire chanter les mots en les assemblant.

 

Grâce aux talents de nos amis, grâce à l’inconscience des organisateurs, grâce à vos encouragements, nous admirons les oeuvres de nos artistes qui savent encore assembler les couleurs pour le plaisir des yeux et reconnaissons qu’il y a encore des âmes sensibles qui savent admirer une fleur, un paysage, une figure et savent aussi l’immortaliser.

C’est pour nous une note optimiste qui nous permet de penser que notre société est capable de s’extasier sur ce qui est beau. Le miracle d’une petite graine qui pousse dans une fente de mur et qui nous donne cette jolie fleur, un petit oiseau qui construit son nid sur une branche et chante sa joie de vivre en admirant son œuvre, oui, nous croyons qu’il y a encore des poètes et des créateurs.

 

Nous  ne voudrions pas terminer sans vous rappeler que nous organisons pendant cette exposition un stage photos pour adultes,  encadré par Jacques ROUQUETTE et une journée consacrée aux enfants pour leur apprendre à connaître et à modeler la terre (vous trouverez tous les renseignements dans le hall d’exposition et nous restons à votre disposition pour toutes informations complémentaires).

De plus, pour la troisième année, le 14 juillet nous réveillerons le four de la ferme pour cuire de bons pains de campagne et un marché de producteurs et d’artisans locaux animera la journée.

 

Pour vous remercier de votre présence, nous vous invitons au pot de l’amitié et vous souhaitons une agréable soirée. »

 

Après des applaudissements « nourris », car le texte qu’a écrit Babé a conquis l’auditoire resté silencieux et très attentif, l’apéritif est lancé… c’est parti !

Nos visiteurs dégustent le kir de notre ami Geo, quand sous leurs regards médusés, une colonne de joyeux porteurs descendent de la maison de Jean-Pierre les bras chargés des fameux plateaux !

 

Dès lors, le verre à la main, chacun discute tout à la joie de se trouver dans ce magnifique cadre… il fait beau (Hou ! la météo s’est encore trompée, tant mieux !).

21h30, nos visiteurs sont partis. Ils étaient cette année encore très nombreux. Leurs félicitations et leurs mots d’encouragement nous confortent dans notre démarche et nous rendent encore plus heureux… c’était un bien beau vernissage !

A présent, hop, on débarrasse le bar qui devient vite une longue table où nous allons tous nous retrouver pour déguster les saucisses que font griller Geo et Christian… et c’est parti pour une super soirée entre amis, heureux de la réussite de l’inauguration de notre exposition.

Mais je pense que le plus heureux parmi nous, c’est notre ami Jean-Pierre, l’hôte de ce lieu merveilleux qui a connu jadis  de bien joyeuses et magiques soirées, telle la « Fête des Genêts » très connue dans la région… la lumière qui brille dans ses yeux, et le large sourire qu’il a arboré toute cette journée en sont le garant… Mille merci à lui de nous offrir l’occasion de nous réunir autour de ces deux cultures dont a parlé Elisabeth.

Meuh… non ! Ne soyez pas tristes vous qui n’avaient pas pu venir ! Notre exposition restera ouverte jusqu’au 31 juillet tous les week end de 15h30 à 19h30 et toute la journée du 14 juillet pour la fête champêtre !!

Je développerai dans un prochain article cette fête champêtre et bien d’autres choses… alors à bientôt les zamis !

N.B. Il n’y a pas de photo de l’expo ?… c’est fait exprès, il vous faut venir !

MJG

Publicités