Ah ! Nous l’attendions ce vendredi  15 juin… Hé, ben, ça y est ! Nous zy voilà !… et le soleil est là, lui aussi ! Quel BEAU temps ! Ma !!

15h : C’est en effet sous un soleil resplendissant que nous avons mis en place tables, chaises et tout le tralala, pour vous recevoir au mieux les zamis !

Oh !! Mais il n’y avait pas que la cour de la ferme qui se préparait… visez plutôt notre jeune homme de Jean-Pierre que j’ai surpris en train de cirer ses chaussures !

D’autres, pour tromper le temps, s’amusent…

Tandis que bien au frais, les cuisinières préparent les plateaux pour l’apéritif… Hou ! Qu’ils sont Bôôô !! Eux aussi sont « Hauts en couleurs », ya pas à dire, ces cuisinières, quelles zartistes…

18h : nos premiers invités arrivent !

19h : le silence s’installe, Elisabeth, notre présidente fait son discours que je me fais un plaisir de vous livrer ci-dessous.

 

« Bonsoir et bienvenue à vous tous.

Voici dèjà huit ans, si ma mémoire est bonne, que notre exposition a vu le jour… Hé oui ! Huit ans que nos amis fidèles et passionnés viennent faire revivre ce vieux mas .

 

Sans eux, ce  mas serait endormi et seulement peuplé de fantômes….. Heureusement,  pour nous, que ces passionnés de l’art se sont amourachés des lieux. Leurs dons personnels à reproduire de belles choses sont là pour nous confirmer, si nous en doutions, qu’il faut faire toutes choses avec amour et passion.

C’est presque, si j’ose le dire, indépendant de leur volonté ! Leur passion les pousse, malgré eux, vers la peinture, le dessin, le désir de créer, de rappeler un souvenir qui les a marqués au plus profond d’eux même et d’un coup il refait surface. « Tiens ! Que c’était beau… Il me faut le refaire pour en faire profiter les autres !»

Et naturellement, presque sans s’en rendre compte, ils transmettent leur pensée sur une toile, dans un bout de tissu ou il prend un peu de terre et refait le monstre qui l’a hanté quand il était petit garçon ou petite fille.

 

Pour eux, nos amis exposants, le temps qui passe ne leur importe peu, il suffit que le résultat final soit à la hauteur de leurs espérances. Qu’importe les critiques !! Il suffit à nos amis que leur passion soit satisfaite. Ils redonnent un peu de vie dans ce hameau ordinairement si calme et à nous, la joie de nous revoir en admirant leurs œuvres  et aussi, nous pouvons bien l’avouer, le plaisir de trinquer avec le verre de l’amitié.

 

Mais avant de vous libérer pour lever notre verre,  je voudrais vous préciser que cette année encore nous organisons un stage photo pour adultes (5 ou 6 personnes maximun) animé par notre ami Jacques Rouquette les 26, 27 et 28  juillet (vous trouverez toutes les informations sur la table en entrant dans la salle d’exposition). Le stage poterie est bien sûr, également prévu, vu le succès qu’il rencontre, et il aura lieu le 19 juillet. Mariejo, Nadine et Corinne et peut être Anne-Laure  attendent nos artistes en herbe pour pétrir la terre…

 

Je vous rappelle que la fête champêtre aura lieu ici même le 8 juillet et nous  verrons encore le four à pain en action grâce à l’action de nos amis boulangers, Christian, Jacques et Yves. Je  vous souhaite à tous une agréable fin de journée et vous remercie d’être venus si nombreux. »

 

Madame la présidente, tu as très bien parlé !

Après ces sages paroles, surprise !! Une ribambelle de joyeux lurons descendent, apportant les plateaux multicolores, faisant le bonheur des papilles de nos amis visiteurs.

Il y en avait 42 ! Meueueuh non ! Pas 42 visiteurs !! 42 plateaux !!… Hé ben mes cocos, ils ont tous été pillés jusqu’au dernier radis ! C’est qu’ils étaient BONS, pardi !

Regardez-les, ils n’ont pas l’air heureux, là ?… oui, oui, là, je parle de nos visiteurs

Alors qu’au bar, ça s’agitait en tout sens ! Ah ! La sangria de Gérard et Georges ! Le seul problème, c’est quand chacun vous demande si vous avez bien goûté la sienne… alors, là, méfi ! Mais de toute façon, elles sont bonnes toutes les deux. Différentes et bonnes. Voilà, c’est dit ! Et ce n’est pas nos invités  qui les ont dégustées qui nous contrediront…

Pendant ce temps, à l’intérieur…

21h30 : tout le monde est parti ! Tout le monde ? Non ! Les exposants et les membres du bureau sont restés pour continuer cette super journée autour de la table, enfin le bar de l’apéritif, pour déguster les saucisses grillées que Georges et ses compères ont grillées près de la grange.

Mais l’aventure n’est pas terminée !!! Meueueuh non ! Elle continue ce dimanche 8 juillet, jour de notre fête champêtre !

Alors, là, si vous n’avez JAMAIS :

–          pu observer le travail de votre boulanger (ben pardi, comme moi, vous dormez à cette heure-là…),

–          vu un four datant de 1636 dévorer de toutes ses pierres séculaires et rougeoyantes les pains de campagne que vous pourrez acheter par la suite dans la cour de la ferme,

–          pu vous prélasser à l’ombre de micocouliers plusieurs fois centenaires,

–          fait votre marché de fruits et légumes bios, de fromages de chèvres des Cévennes, de charcuteries cévenoles, d’artisanat et pleins d’autres choses

…Mais bande de VEINARDS !! Venez nous voir dès 9h30 dimanche 8 juillet !!… Ce sera un véritable BONHEUR à partager entre amis et familles !

Et cette année… SURPRISE à l’heure de l’apéritif !! Quand ce sera l’heure de dévorer les bonnes saucisses grillées, les criks ardéchois… Ah ! Vous n’avez qu’à venir… je me tais, vous laisse et vous dis donc :

A dimanche, les zamis !

Mariejo Goulard

Publicités