Houla la la !! Hier encore nous étions en juillet, j’étais tranquille, cool, quand PAF ! Je regarde le calendrier, nous sommes le 29 septembre… purée,

j' suis à la bourre

Ben ouiiiii !! Je n’ai toujours pas rédigé mon article sur le stage KAMISHIBAI, vous êtes nombreux à me l’avoir réclamé, je m’y mets, je m’y mets !

Afficher l'image d'origine

Alors, qu’est ce que le Kamishibaï ? C’est une très bonne question, et je vous remercie de me la poser. Je vous rafraîchis la mémoire ; oui, parce que je vous l’ai déjà expliqué voici quelques articles. Méééé… je suis sympa (non, yé n’ai pas chingé…), je vous évite de vous exciter sur la roulette de votre souris, ne descendez pas, je fais une pause explication.

Kamishibaï signifie littéralement : « théâtre de papier ». Il est né au Japon. Son origine remonterait au 12ème siècle, époque à laquelle, dans les temples bouddhistes, les moines se servaient de rouleaux de dessins pour transmettre des histoires à contenu moralisant à une audience généralement illettrée.  C’est devenu par la suite une technique de narration basée sur des images qui défilent dans un petit théâtre en bois, à trois portes, facilement transportable.

Un kamishibaï est composé d’un ensemble de planches cartonnées racontant une histoire. Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso réservé au texte dit par le narrateur. Les planches sont introduites dans la glissière latérale du kamishibaï.

En ouvrant les volets du kamishibaï, le public découvre les illustrations, tandis que le narrateur lit le texte en faisant défiler les planches les unes après les autres sous les yeux ébahis des spectateurs. Dans les années 50, au Japon, le kamishibaï était si populaire que la télévision a été initialement dénommé « kamishibaï électrique » !

Voici un exemple traditionnel :

Afficher l'image d'origine

Le monsieur l’est-il aussi ? Aussi quoi ? Vous avez trois choix : traditionnel, à trois portes ou ambulant…

 

Avant notre exposition, je ne connaissais pas du tout l’existence du kamishibaï, et je pense que nous sommes plusieurs dans ce cas ! C’est grâce à Evelyne, Evelyne van MEESCHE, exposante à Lavol 2016, que nous avons découvert cet étonnant petit théâtre ambulant.

Evelyne est médiatrice culturelle, et entre autres activités, elle parcourt crèches, écoles, maisons de retraite pour raconter de belles histoires qu’elle fait défiler dans son kamishibaï.

Lors d’une de nos réunions, Evelyne est venue nous proposer d’animer un stage d’une durée de 3 jours, destiné à des enfants de 6 à 12 ans, durant la période de notre exposition. Une condition : pas plus de 10 élèves, afin de garantir une bonne prestation.

Le stage s’est déroulé les 11, 12 et 13 juillet.

Voici en images son déroulement.

Les enfants découvrent le kamishibaï d’Evelyne. Comme vous pouvez le constater, ils font l’école buissonnière… il est pas beau mon buisson ? Humm ?

p1390338

Ils partent à la recherche de leur histoire...

Ils partent à la recherche de leur histoire…

p1390345

Une partie du matériel qu’ils vont utiliser pour illustrer et mettre en scène leur histoire

D'abord, la rédaction...

D’abord, la rédaction…

p1390358

Ensuite, on passe à son illustration, aux découpages

Le décor couleur maintenant

Le décor couleur maintenant

p1390367

p1390368

p1390426

Evelyne, je te lis mon histoire, et tu me dis si elle te plaît, d’accord ?

p1390434

C’est le moment de préparer la structure du kamishibaï, et de le peindre en noir !

p1390438p1390445 p1390373p1390374Les enfants ont terminé, ils sont prêts ! Evelyne leur explique une nouvelle fois le maniement, et chacun va raconter son histoire en l’illustrant avec ses dessins et sa rédaction. Ils utilisent néanmoins le kamishibaï d’Evelyne, plus stable pour supporter le passage de toutes les histoires !

p1390385 p1390387 p1390390 p1390391 p1390392 p1390396 p1390400 p1390401 p1390405 p1390408 p1390409

 

Après un rapide sondage auprès des enfants, il s’avère qu’ils ont tous apprécié cette activité. Notons que le kamishibaï permet de découvrir une « lecture » de l’image, la valorisation de la lecture à haute voix, améliorant ainsi l’expression orale, une recherche et une découverte du vocabulaire, un effet jouissif de l’écriture d’une histoire, le développement créatif de l’enfant, tant au niveau des couleurs, du dessin, la mise en page, le développement de l’imagination, de l’invention. Et surtout, il développe le travail en groupe, le respect du travail de l’autre, et encore pleins pleins d’autres choses hyper importantes dans le développement de l’enfant.

De plus, nos charmants enfants ont eu droit à une visite guidée et explicative de toute notre expo par Evelyne ! Si ce n’est pas de l’enrichissement, ça !!

p1390414 p1390415

 

 

Bon, bientôt, il est demain, allez, zou, Sayonara, je vous laisse !

Afficher l'image d'origine

A très bientôt les amis !

Mariejo Goulard

 

 

 

 

 

Publicités